Le "Grand Sud" a vu s'écouler,

paisibles et heureuses,

quelques années de mon enfance.

J'habitais là, en bas,

mai_2008_178_1_1

face à l'océan sauvage et merveilleusement bleu...

Les piques-niques du dimanche

nous conduisaient invariablement

plus loin au sud,

lorsque j'y retourne, trop rarement

(même si au fond ce n'est pas bien loin)

j'ouvre un album d'images et de senteurs

qui me raviront jusqu'à mon dernier souffle !

Photo_147

Rien que cette fumée, rayonnant entre les feuilles

des pandanus et portant en fines effluves

l'ambre des viandes boucanées,

m'offre une délicieuse émotion...

Photo_118

L'odeur iodée des vacoas humides,

le grondement du ressac

roulant les lourds galets

au bord d'une plage inhospitalière

Photo_121

sous le regard attentif et protecteur

de la douce Vierge Marie,

Photo_117

touchent une corde de mon cœur créole...

IMG_7842


Vous imaginez-vous attendant le bus sous cet abri ?

(comme tout n'est jamais tout rose,

je me sens obligée de vous préciser

qu'il n'est jamais à l'heure ;o)

IMG_4492

ou admirant la mer, assis sur ce banc de pierre,

dans l'air salé des embruns

que traversent en vols gracieux

les grands paille-en-queue ?...

(tu aimerais TJ...)

IMG_7851

"Flocon de neige égaré dans l'azur"

écrivait notre poète Leconte de Lisle

IMG_4463

Je garde un souvenir impérissable
des pique-niques  à Basse-Vallée...

IMG_4313

Pour se retrouver là,
il n'y avait alors ni kiosque,
ni rambarde de sécurité,
il fallait descendre dans ce  creux de verdure...

IMG_4297

par un sentier raide qui suivait

la falaise de basalte...

IMG_7743

cela a bien changé !

Lorsque j'étais petite,

ces lieux sauvages n'étaient guère fréquentés...

IMG_4330

IMG_4305

IMG_4307

Les flots tumultueux  battent

inlassablement la falaise noire et déchiquetée

en une danse sauvage et admirable...


IMG_7751

IMG_7755

IMG_4327

Ce Grand Sud est aussi le berceau

d'un artisanat fort ancien :

on y tresse le vacoa depuis de nombreuses générations !


IMG_4513

Lors d'un voyage à la Réunion,

en 1861

Louis Simonin en parle ainsi :

"Ils découpent en lanières les feuilles de vacoa

et les tressent pour en faire des sacs

à contenir le café et le sucre.

Les hommes, les femmes, les enfants

s'occupent sur le devant de leur porte

à ce travail peu fatiguant.

On sera peut-être étonné

d'apprendre qu'il se débite à Bourbon

à peu près pour deux millions de francs

par année, de ces sacs de vacoa."

IMG_7792

IMG_7793

c'est aussi de ce côté de l'île,

et en suivant la côte vers l'Est,

que vous ne manquerez pas de trouver

de la vanille !

(entre autres gourmandises )

IMG_7772

Il faut savoir qu'avant de vous flattez agréablement

les sens olfactifs

IMG_7770

la vanille a subit de nombreuses préparations barbares :

échaudage, étuvage, séchage,

mise en malle...

Ainsi elle prendra cette couleur,

exhalera ce parfum délicieux

que nous aimons tous !

N'est-ce pas ?...

22351821

Je vous embrasse !

IMG_7770_2