Certains d'entre vous connaissent déjà
cet oiseau sympathique...

photo_ordi_1_882
Il y a à peu près trois siècles
on l'introduisait dans l'île
pour éliminer les sauterelles.
Maintenant il est partout,
partout où il y a du monde.
Vers 1850, un certain A. Legras
le décrit ainsi :

"Le martin est un oiseau gracieux,

élégant, svelte, propret,

distingué dans ses manières

IMG_4310IMG_4315

et ses formes.

Son habit,

qui ne se fait pas remarquer

par des couleurs voyantes et variées

est d'une nuance qui récrée

l'œil par la douceur de ses tons

et la netteté de ses nuances."

P1020062


C'est un oiseau qui mange de tout,

graines, fruits, petits œufs, insectes,

jeunes rongeurs ou même levrauts !


IMG_7811
Ne dédaignant pas une petite charogne

de temps en temps,

il n'est  pas rare de le rencontrer
au milieu de la chaussée
où l'aura attiré, au péril de sa vie,
le cadavre desséché d'une grenouille
ou d'une musaraigne !
Croyez-vous qu'il s'envole à tire d'aile
lorsqu'il voit arriver la voiture ?
Pas du tout ! Il s'éloigne, un peu,
de son grand pas tout empreint de majesté,
en vous lançant un regard d'une arrogance
déconcertante !
Il est rarement seul et avance de front
avec son compère ou sa petite bande


IMG_1334

ainsi ils prospectent l'emplacement choisi d'un bout à l'autre.
Je les vois à l'œuvre de temps en temps
dans mon jardin, et j'aime beaucoup les observer,
je les trouve très amusants !

Ils aiment les choses brillantes
et il n'est  donc pas rare de les voir se démener
avec un bout de papier cellophane
souvent trop grand, dans lequel
ils se prennent les pattes,
mais que pour rien au monde
ils ne voudraient lâcher !
Cela peut provoquer entre eux

des disputes de chiffonniers !

"Ils se livrent à des disputes tellement violentes et criardes

qu'on dirait autant de crécelles grinçant à vos oreilles !"

disait encore A. Legras

Que de cris et d'insultes durant
de longues minutes !

Malgré ses grands airs, le martin
se laisse apprivoiser et lorsque lui coupe
le filet, qui est sous la langue,
il peut reproduire des sons...
Il parle !
Monsieur Mario,

le bazardier (vendeur de légumes)
avait un martin qui s'appelait "Coco"
et qui disait, lorsque quelqu'un arrivait :

"N'a d'monde qui arrive,
chauffe café ! Chauffe café !"

le plus drôle c'est que c'était exactement

la voix de son maître !

Dans une charmante commune du sud

j'ai rencontré un sympathique

patron de bistrot

qui m'a gentiment permis

de prendre quelques clichés de ses

chers petits amis...

Celui-ci était un peu comédien

fev

fev

Ceux-là ne se sont pas fait prier,

pour aller, l'un après l'autre,

sur un ordre de leur "papa",

faire un brin de toilette !

photo_ordi_1_620_2

fev

fev

fev

fev

Et enfin lorsque je me suis approchée du bar

cet autre s'est permis de me lancer

de sa voix aigrelette

fev

"Robert i fait pu d'crédit!"

(Robert ne fait plus crédit!)

Je vous assure que je voulais juste une photo !!

Je ne sais pas pourquoi on les appelle

"martins tristes", moi je les trouve

plutôt rigolos, non ?

"Les martins se réunissent le soir

en dortoirs bruyants et animés"

(Grand livre des oiseaux de la Réunion)

mars_2008_078

Un couple d'amoureux...

P1020091


Je vous souhaite une bonne semaine !


fev